Urbanisme transitoire : espace public et bâti (m 3.6) – sur ZOOM

L’urbanisme transitoire connaît en France un essor particulier depuis les années 2010. De nombreux projets autorisés et planifiés émergent un peu partout sur le territoire et plus particulièrement dans le Grand Paris. Le lieu culturel 6b à Saint-Denis, le camping de Yes We Camp à Marseille ou encore la Cartonnerie à Saint-Étienne en sont des exemples désormais connus. Les études récemment produites sur le sujet s’accordent sur la création de valeurs de l’urbanisme transitoire : gain économique pour les propriétaires, dynamiseur de vie  urbaine pour les collectivités, locaux à bas prix et environnement créatif pour les occupants, accompagnement d’initiatives citoyennes pour les associations partenaires. Ces démarches sont un formidable outil de co-construction de la ville, notamment dans les quartiers prioritaires. Elles offrent une échelle d’intervention intermédiaire, inexistante dans les marchés de maîtrise d’oeuvre actuelle, qui permet une meilleure articulation entre les stratégies urbaines des NPNRUs et les besoins locaux, tout en affinant la programmation et la conception urbaine de manière processuelle et au plus proche des besoins des habitants. Ces actions peuvent avoir, notamment dans les quartiers QPV, des impacts sociaux importants (lien social, insertion professionnelle, échanges de savoir-faire, etc…).

Objectifs de la formation

  • Identifier et se situer dans les enjeux de l’urbanisme transitoire au regard du NPNRU
  • Inscrire l’urbanisme transitoire dans une stratégie d’aménagement de moyen et long terme
  • Identifier les modalités de mise en oeuvre d’un chantier ouvert (pilotage, financement, temporalités, jeux d’acteurs, réglementation…)
  • Intégrer les notions de qualité paysagère d’un site dans les projets d’urbanisme transitoire
  • Identifier plusieurs modes de montage opérationnel, les contraintes administratives et juridiques des projets transitoires, en terrain nu ou bâti
  • Anticiper la gestion du site après l’aménagement transitoire et mettre en place un protocole de suivi et d’évaluation

Enseignantes

Laure Gayet, urbaniste et chefs de projets culturels, Atelier Approches
Kelly Ung, urbaniste et architecte, Atelier Approches

Dates de la formation

14 et 15 avril sur ZOOM / Post-formation sur ZOOM : 11 mai de 9h30 à 12h30

 

Programme et bulletin d’inscription

Télécharger le programme détaillé de la formation

Bulletin d’inscription formation présentiel inter-acteurs 2021